chute Automne
Moulin Cossette
Historique de St-Stanislas

     

Pour les premiers colons établis près du confluent des rivières Batiscan et Des-Envies à partir de 1730, le moulin seigneurial construit en 1781 joua un rôle important, en attirant chez-nous une vingtaine d’autres familles pour former un rudimentaire canton agricole.

Les distances qui séparaient ces habitants de la chapelle de Ste-Geneviève avaient depuis peu suscité de vives ambitions d’indépendance par rapport à la paroisse-mère.

Ainsi, à cette date , le territoire prenait une appellation nouvelle : celle du Canton St-Stanislas-Kostka-de-la-Rivière-des-Envies. (Saint-Stanislas Kostka, jeune Polonais, décédé à Rome après son noviciat, dans la Compagnie de Jésus, à l’âge de 18 ans.)
 

Le nom de notre Patron a probablement été choisi en l’honneur des Jésuites, propriétaires de la Seigneurie de Batiscan, dont St-Stanislas formait la partie Nord. Cette imposante appellation ne changeait pourtant rien aux règlements juridiques puisque ce territoire, selon les lois administratives et ecclésiastiques, demeurait considéré comme une partie de la paroisse de Ste-Geneviève. Pour le service religieux, tout comme pour les offices législatifs, nos ancêtres devaient se rendre au village de Ste-Geneviève. 

 

 

La paroisse de Saint-Stanislas portait aussi à l’origine le nom de Rivière-des-Envies, nom donné à la rivière qui la traverse. On ne connaît pas l’origine de ce nom. Le territoire en fut détaché des paroisses de Ste-Anne-de-la-Pérade et de Ste-Geneviève-de-Batiscan. Cependant la municipalité porte le nom de Deux-Rivières à cause de la réunion qui se produit sur le territoire de cette paroisse de la rivière des Envies et de la rivière Batiscan. 


La paroisse est l’une des plus anciennes du diocèse des Trois-Rivières. Les registres en furent ouverts en 1787. Les fidèles furent desservis par voie de mission jusqu’en 1831 alors que le premier curé résidant fut désigné. L’érection canonique fut accordée en 1833 et l’érection civile en 1841.

Le territoire de St-Stanislas fut administré par deux conseils municipaux sur une période de soixante et un ans. La fusion volontaire des deux municipalités, celle de la paroisse de St-Stanislas de la Rivière-des-Envies et celle du Village des Deux-Rivières, a été demandée le 5 août 1975 et annoncée dans la Gazette Officielle le 17 avril 1976.

Depuis, le Conseil est formé d’un maire et de six conseillers(ères) et continue d’administrer sainement pour le mieux-être de la population.